Equipe:
Durée: 105‘
Genre: Film policier
Date de sortie: 24/02/2004
Cotation: o (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Matt Lee Whitlock est chef de police de Banyan Key en Floride.Il a une liaison avec Ann, une femme mariée à un joueur de football américain. Celle-ci apprend que le cancer qu'elle croyait en rémission a fait des métatstases. En apprenant cela, Matt se décide à prendre l'argent qu'il a confisqué lors de l'arrestation de trafiquants pour aider Ann à payer un nouveau traitement...

 

Notre critique:

Mais que vient faire Denzel Washington, le héros de l’Amérique afro-américaine, dans ce sous produit hollywoodien, dans ce téléfilm sur grand écran? Rien que le générique de début fleure bon la télévision avec sa musique d’ambiance afro-cubaine.

Eminemment prévisible… Voilà les deux mots qui s’offrent à la bouche du téléspectateur après à peine un quart d’heure. Ce film est déjà vu d’un bout à l’autre et toutes les évidences distillées cassent l’ensemble du film, réduisant les étonnements de Denzel à une simulation à peine dissimulée et souvent agaçante.

La mise en scène de Carl Franklin (ONE FALSE MOVE, HIGH CRIMES), solide mais sans inventions, sauve heureusement le film de l’ennui pur et dur mais ne nous évite pas un retournement final (seule surprise du film) des plus invraisemblables…

 

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...