Equipe:
Durée: 110‘
Genre:
Date de sortie: 04/08/1998
Cotation: o (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Nous sommes au Brésil, en 1910. C'est là que Teresa et Angelo, venus d'Italie, se marient et s'installent. La vie de tous les jours est un combat quotidien pour survivre, ce qui pour Angelo rime avec gagner de l'argent. L'arrivée de Pierina et de Mássimo, immigrants italiens eux aussi, est providentielle. Les deux couples décident de partager la même demeure.rnMais la nature humaine entre dans le jeu. Teresa et Mássimo tombent amoureux et finissent par fuir la maison commune. Angelo et Pierina doivent redoubler d'effort, non seulement pour continuer à faire tourner l'affaire que les deux hommes avaient montée ensemble, mais aussi pour combattre les rumeurs qui courent à leur sujet...

Notre critique:

O’QU4TRILHO est une romance italienne du niveau d’un téléfilm de luxe. L’histoire est bien menée. Elle met en scène des personnages complets, qui oublient de verser dans la caricature. Et surtout -c’est la principale surprise du film- elle se concentre sur le destin des deux laissés pour compte, Pierina et Angelo, occultant carrément dès le milieu la romance de Teresa et Angelo. Ce qui, au vu de la mièvrerie de cette dernière, n’est pas un mal! Hélas, le réalisateur Fabio Barreto, qui a bâti sa carrière sur la télévision, n’a pas su profiter des atouts du grand écran: O’QU4TRILHO manque de rythme et de panache, le montage est mou, les images trahissent souvent le décor reconstitué dans lequel elles ont été filmées. Barreto nous livre un produit conditionné pour spectateurs apathiques, assimilant à tort le public du petit écran à celui des salles obscures.

rn

Ceux qui apprécient les histoires à l’eau de pétale de rose apprécieront la mollesse de l’ensemble, qui les embarquera, tel un livre de la collection Arlequin, dans un univers où l’amour est roi. Les autres devront probablement attendre la fin de l’été pour se mettre quelque chose de plus consistant sous la rétine.

A propos de l'auteur

Journaliste