Titre français: Joyeux Bordel!

Equipe: Dan Mazer, Jason Bateman, Josh Gordon, Justin Malen, Laura Solon, Olivia Munn, T.J. Miller, Will Speck
Durée: 105‘
Genre: Comédie
Date de sortie: 07/12/2016
Cotation: oo (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Noël. Un an après le début des tractations avec sa femme, Josh voit enfin prononcer son divorce. Fort de cette bonne nouvelle, Josh retourne à son travail, dans une fililale de Zenotek, pour préparer la fête de Noël de l’entreprise avec son boss, Clay. Mais la soeur de Clay, Carol, PDG du groupe, n’est pas satisfaites des chiffres de sa filiale et décide du coup de supprimer la fête de Noël annuelle.

Notre critique:

Une réception de Noël est censée sauver une filiale d’une entreprise de la faillite… On s’en doute au vu du titre français, JOYEUX BORDEL! (comparé au beaucoup plus sobre OFFICE CHRISTMAS PARTY en anglais), que cette magnifique réception attendue par tout le personnel va bien évidemment déborder à l’américaine. En clair, de nombreux f#$k, une vulgarité maîtrisée, et surtout pas de débordement dans ce qui pourrait être considéré comme du politiquement (trop) incorrect.

Si le début du film, avant le démarrage de la fête, est plutôt ponctué par des situations et de dialogues relativement drôles, sur fond d’une critique simpliste du monde des entreprises où le profit est le but ultime, la deuxième partie -pendant la fête- voit le scénario tomber dans du n’importe quoi, mixé avec une fausse couche de techno-bidon (AnyWair, seul le nom est drôle!).

La fête déroule donc son tapis d’inepties sans enjeu aucun, clôturant l’ensemble en laissant le spectateur avec la même gueule de bois que si il avait dansé et bu toute la nuit… Avis aux amateurs.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...