Equipe:
Durée: 87‘
Genre: Comédie dramatique
Date de sortie: 06/08/2013
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Dans une cité en France, le père de Farid vient de faire une petite attaque qui nécessaite son hospitalisation. Mais voilà, il doit absolument se rendre au bled en Algérie pour régler un problème avec la maison qu'il a là-bas. Il demande alors à Farid qui ne parle pas arabe de s'y rendre...

Notre critique:

"On n’est jamais trop curieux quand il s’agit de sa propre histoire" énonce le personnage de Farid à la fin de NE QUELQUE PART. C’est la parfaite illustration de ce film qui parle avec intelligence d’un retour aux sources d’un fils d’Algérie.
Sur un point de départ simple -ce retour en Algérie d’un homme qui n’y est pas né, Mohamed Hamidi construit un hommage réaliste à l’Algérie, sans clichés et sans concessions. Non seulement, il brosse le portrait d’un fils qui remonte le passé de son père, mais il réussit aussi à faire suivre à ce même fils la voie de l’immigration clandestine.
NE QUELQUE PART manie également bien comédie et drame dans une juste proportion qui confère à l’ensemble du film un équilibre permettant de bien centrer histoire et personnages.

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...