Titre français: Mr. & Mrs. Smith

Equipe:
Durée: 119‘
Genre: Film d'aventures
Date de sortie: 02/08/2005
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

John et Jane se sont rencontrés voici cinq ou six ans à Bogota, en Colombie. Dès le premier regard, ce fut le coup de foudre. Et depuis ce premier jour, ils ne se sont plus quittés, enchaînant mariage et vie commune dans la foulée. Mais voilà, bien que aisé, le couple a une vie sans relief et morne... En apparence tout au moins, car chacun d'eux est en fait un redoutable tueur à gages qui cache à l'autre ses faits et gestes.

Notre critique:

Voilà un blockbuster estival qui sent bon le people… Reposant entièrement sur le couple plus-glamour-que-ça-tu-meurs Angelina Jolie et Brad Pitt, bien soutenu par une campagne médiatique autour de ce qui pourrait être une histoire d’amour à la ville (Brad aurait câliné Angelina en Afrique), MR. & MRS. SMITH a tout de l’opération marketing bien planifiée, saupoudrée du parfum de soufre que véhicule merveilleusement la jolie Angelina.

Côté scénario, ce n’est pas difficile: vous prenez une peu de WAR OF THE ROSES (le film avec Kathleen Turner et Michael Douglas) que vous secouez dans un grand shaker avec TRUE LIES (ou LA TOTALE si vous êtes en France) et vous obtenez le cocktail de l’été, qui avait d’ailleurs fait l’objet dans le temps d’une série TV aux US chez CBS. Rythmé, sans surprises, avec un zeste de high-tech qui charmera les geeks, le film ne va pas plus loin que cela. Son scénario est des plus mince, les erreurs de continuité le parsème (notamment dans la poursuite en voiture), et si le petit jeu du chat et de la souris au milieu d’un couple d’espions est très amusant, il ne dure hélas pas suffisamment longtemps et tourne bien vite à la course poursuite effrénée et sans autre intérêt que celui de voir de belles cascades se succéder…

On regrettera donc que, très paradoxalement, le couple Brad Pitt et Angelina Jolie n’ait pas été utilisé à fond, en multipliant les scènes d’affrontement psychologiques, malicieuses ou mêmes perverses plutôt que de simplement égrener une série de scènes de poursuites répétitives et souvent trop rapides. Cela nous laisse certainement un goût de trop peu dans les yeux, laissant l’impression d’un film bancal, pas abouti, servant juste à vendre un peu plus de pop-corn dans les salles cet été.

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...