Titre français: La Prophétie Des Ombres

Durée: 129‘
Genre:
Date de sortie: 28/05/2002
Cotation: ** (de ooo -restez chez vous- à **** -rdv de toute urgence au cinéma)

La vie a son chic pour vous balancer subitement en plein drame alors que vous nagiez dans le bonheur absolu quelques instants auparavant. Dernier exemple en date, le célèbre journaleux John Klein, qui perd sa femme le jour où ils viennent de trouver la maison de leurs rêves. Brisé par cette disparition subite mais également intrigué par les dernières paroles de la défunte (qui prétend avoir vu une apparition), Klein se lance dans une enquête concernant d’étranges phénomènes rapportés dans une petite ville de Virginie.

Avouons qu’on l’attendait un peu au tournant, Mark Pellington, le réalisateur de ce THE MOTHMAN PROPHECIES. Cinéaste doué, qui s’est forgé un style à la grande école MTV du clip (U2, Public Enemy, INXS), il n’a rien d’un faiseur bas de plafond comme il en court tant les rues du grand Hollywood. Bien au contraire. Pellington a un style visuel personnel, sophistiqué et intéressant. Hélas, son dernier essai en date, ARLINGTON ROAD, nous avait laissé un goût amer. Car au style percutant du réalisateur manquait simplement une bonne louche de fond.

rnrn

Pour son troisième film, Pellington a entre les mains un scénario estampillé histoire vraie, plus élaboré, à la trame générale accrochante et peu exploitée. Seuls quelques rebondissements prévisibles mettront à mal les nerfs des mangeurs de pellicules fantastiques, les autres ne devraient pas s’en apercevoir…

rnrn

Profitant de ce fond (enfin) de qualité, Pellington éclate son traitement visuel, multiplie les traitements d’images audacieux et les points de vue abracadabrants (la vue subjective depuis l’écran de télévision en est l’apothéose formelle). Le réalisateur distille l’angoisse colportée par les événements à travers de nombreux effets de style souvent fort à propos, plus suggestifs que démonstratifs. Un luxe en cette période de surenchère d’effets spéciaux!

rnrn

THE MOTHMAN PROPHECIES est un thriller fantastique efficace et direct, très riche visuellement. Un must pour les amateurs d’images travaillées, un petit plaisir –sans plus– pour les autres…

rn

A propos de l'auteur

Journaliste