Equipe: Emmanuelle Bercot, Isild Le Besco, Louis Garrel, Ludovic Berthillot, Maïwenn, Vincent Cassel
Durée: 128‘
Genre: Drame romantique
Date de sortie: 21/10/2015
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

En faisant du ski, Tony se rompt les ligaments croisés du genou et se retrouve après une opération dans une centre de rééducation. Coincée entre les soins et les anti-douleurs, elle se remémore les dix dernières années de sa vie aux côtés de Georgio, son grand amour.

Notre critique:

C’était POLISSE qui avait consacré Maïwenn comme réalisatrice à Cannes (Prix du Jury en 2011), un film fort très bien construit, entre documentaire et fiction, au réalisme saisissant.

Avec MON ROI, la réalisatrice ne fait plus entrer le spectateur dans les méandres des affaires policières mais dans les méandres de la passion de deux êtres, Tony et Georgio, une fille amoureuse et un séducteur-né, deux êtres qui, d’une certaine façon, n’auraient jamais dû se rencontrer.

Explorant le passé de Tony, MON ROI analyse la relation amoureuse à l’aune de la blessure de ski et de la souffrance qu’elle vit actuellement. Ce couple qui démarre sur un coup de foudre et sur une relation passionnelle va se perdre peu à peu dans sa relation jusqu’à se déchirer.

Une grande partie de la qualité du film repose sur ce couple et sur les comédiens qui les incarne. Et si l’interprétation d’Emmanuelle Bercot est tout à fait remarquable (elle a obtenu le prix d’interprétation à Cannes pour MON ROI), celle de Vincent Cassel, tout en étant excellente, n’en demeure pas moins plus dans les personnages un peu fantasques et parfois débectants qu’interprète Cassel habituellement.

Alors que le traitement de la narration a de quoi séduire, comme la qualité de la relation inter-personnages d’ailleurs, c’est plus le scénario qui pêche par la description d’une relation un peu trop classique, finalement sans intérêt globalement, l’ensemble du film étant loin de faire la somme de ses instants. Dommage car il y avait sans doute un potentiel certain dans ce script et ce casting…

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...