Réalisation: Christian Carion
Interprètes: Guillaume Canet, Mélanie Laurent, Olivier de Benoist, Antoine Hamel
Scénario: Christian Carion, Laure Irrmann

Durée: 84‘
Genre: Drame policier et psychologique
Date de sortie: 20/09/2017
Cotation: * (de ooo -restez chez vous- à **** -rdv de toute urgence au cinéma)

Novembre 2016. Marie appelle Julien, son ex, en urgence car leur fils, Matthys, a disparu alors qu’il était en colonie de vacances. Julien débarque rapidement et se met tout de suite à enquêter sur cette disparition étrange...

Après JOYEUX NOEL et EN MAI, FAIS CE QU’IL TE PLAIT, Christian Carion nous offre un thriller qu’il a réalisé comme une expérience à part entière. Une sorte de film expérimental qui ne dévoile pas son côté expérimental à priori.

En effet, dans le but de créer un effet de réalisme, Christian Carion a proposé le rôle principal de MON GARCON à Guillaume Canet sans lui donner le scénario à lire, pour l’immerger dans l’histoire lors du tournage. Ce dernier a accepté (il faut dire qu’il avait déjà tourné deux fois avec le réalisateur dans JOYEUX NOEL et dans L’AFFAIRE FAREWELL) et s’est donc lancé dans l’aventure d’un tournage ultra-court (6 jours) dans lequel ses réactions impromptues ont été captées par deux caméras en simultané en une prise à chaque fois.

Et cela a donné des résultats intéressants mais aussi des défauts inhérents au procédé. Le bon côté, c’est que MON GARCON possède indéniablement des dialogues assez naturels et intimistes. Et que les scènes et les plans prennent une ampleur réalistes par le côté ‘improvisé’ et brut de la mise en scène en une prise.

Mais voilà, par ailleurs (et surtout dans sa deuxième moitié) le film pêche par quelques dérapages scénaristiques qui brisent la vraisemblance et le réalisme ainsi que par une musique un peu trop appuyée et inutile.

Le casting est quant à lui bien dans l’axe de l’expérimentation et l’on sent que chacun a donné du sien dans les répliques face à un Guillaume Canet qui voyageait en aveugle. De Mélanie Laurent (INGLORIOUS BASTERDS, ENEMY) à Olivier de Benoist (dont c’est le premier rôle important), MON GARCON compense les maladresses majeures de son scénario par une excellente interprétation.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou … extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains…