Equipe:
Durée: 125‘
Genre: Action
Date de sortie: 02/05/2006
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Prisonnier et torturé afin qu'il fournisse des informations au terrible Owen Davian, Ethan voit mourir devant lui celle qu'il aime, Julia...Quelques semaines auparavant, Ethan se fiançait avec Julia. Son bonheur était à son comble et il croyait que sa vie allait enfin changer. Mais un coup de fil et une mission de trop ont suffi pour que tout tourne mal...

Notre critique:

Selon les critères du scénario made in Hollywood, il faut toujours commencer une histoire par quelques scènes fortes ou intrigantes qui vont susciter l’intérêt du spectateur… Le début de MISSION: IMPOSSIBLE 3 répond parfaitement à ce critère en commençant en force et en violence! Et tout le reste du film est à l’envi… Mécanique bien huilée, parfaitement torchée mais qui montre bien rapidement ses limites: un manque d’âme et de sentiments flagrants fortement renforcés par les trois expressions et demi que peut décliner la star la mieux payée d’Hollywood, Tom Cruise. Et ce n’est pas les quelques courtes apparitions de l’oscarisé Philip Seymour Hoffman qui feront la différence dans ce domaine.

Mais que l’on se rassure, MI3 assure côté action: que ça soit dans la course poursuite en hélico au travers d’un champ d’éoliennes ou dans le saut du haut des toits d’immeubles à plus de cent mètres du sol, le film ne rate pas une seule occasion de nous en mettre plein les pupilles. Logique lorsque l’on sait que le réalisateur et co-scénariste, J.J. Abrams, directement issu de la télévision, est aussi le concepteur des séries LOST et ALIAS.

Et il n’est donc pas non plus étonnant de voir que Ethan Hunt devient plus que jamais une icône à la Jack -24H- Bauer, quasi invulnérable, dans un film qui louche plus que fort du côté des James Bond (gadgets à l’appui) tout en jouant un peu plus sur les ‘missions impossibles’ qui ressemblent d’ailleurs aux niveaux d’un jeu vidéo.

La relance du récit à vingt minutes de la fin en fait définitivement un blockbuster pensé dans le seul but de maintenir l’intérêt du spectateur pendant ces cent vingt six minutes d’action pure d’où toute forme d’humour est proscrite. Et ce n’est pas Tom Cruise jouant ridiculement l’italien dans les rues du Vatican qui fera de MI3 le film comique de ce printemps…

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...