Equipe: Ed Skrein, Patrick Wilson, Roland Emmerich, Wes Tooke, Woody Harrelson
Durée: 138‘
Genre: Drame historique
Date de sortie: 06/11/2019
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Fin des années 30 à Tokyo. De hauts gradés militaires, un japonais et un américain se rencontrent et évoquent ensemble l’éventualité d’une guerre qui pourrait survenir bientôt...

Notre critique:

Et 4 ans plus tard, la guerre bat son plein. Et MIDWAY peut enfin démarrer sous la houlette de Roland Emmerich, producteur de dizaines de blockbusters et réalisateur d’autant de films où l’on ne s’embarrasse ni de vraisemblance, ni d’originalité mais où l’on vise une pléthore d’effets spéciaux qui font oublier jusqu’à l’histoire elle-même (ainsi en va-t-il notamment de INDEPENDENCE DAY ou de THE DAY AFTER TOMORROW).

Et c’est bien par une avalanche d’effets (pas forcément convaincants) que commence MIDWAY en nous offrant des prises de vue d’avions en veux-tu en voilà. Il faut dire que l’histoire est connue, et implique beaucoup de séquences d’aviation, puisqu’elle narre dans les grandes lignes l’attaque japonaise de Pearl Harbor suivie par la riposte américaine lors de la bataille de Midway.

MIDWAY, c’est aussi, d’une certaine façon, un film catastrophe, construit comme tel avec d’abord une présentation des personnages, une mise en contexte et finalement la catastrophe. Et comme toujours dans ce genre, la petite histoire, celle des hommes, rencontre évidemment la grande Histoire.

Malheureusement comme dans la plupart des films d’Emmerich, il ne faut pas longtemps pour que les clichés envahissent non seulement les personnages (le fou au grand coeur, le commandant sévère mais juste, le méchant fair-play, etc) mais aussi les dialogues qui finissent par être des ritournelles patriotiques et nationalistes sans intérêt.

Mais le pire est sans doute qu’Emmerich semble avoir voulu rendre hommage au film des années 70 sur le même sujet (LA BATAILLE DE MIDWAY) ou même dans les années 50 (OPERATION PACIFIC) en faisant une copie tant de la mise en scène, que du scénario ou du grain de l’image. Rien dans MIDWAY n’est vraiment moderne, ni nouveau si ce n’est sans doute les effets spéciaux.

En clair si vous n’avez jamais vu de films sur la guerre du pacifique et que vous n’êtes psa trop regardant sur la qualité, vous pouvez toujours perdre un peu de temps en salle… Pour les autres, passez votre chemin.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...