Equipe:
Durée: 94‘
Genre: Drame
Date de sortie: 24/03/2015
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Dans une cité, un appartement banal. Melody se réveille, fait son sac à dos et s’en va. Elle est coiffeuse et fait du porte à porte pour coiffer les gens chez eux... Mais elle rêve d’avoir son propre salon.

Notre critique:

Cette jeune fille qui rêve d’une vie meilleure va rencontrer une femme d’affaires qui semble avoir réalisé tous ses rêves si ce n’est qu’elle a perdu un enfant suite à un cancer et qu’elle cherche une mère porteuse.
Deuxième long métrage du namurois Bernard Bellefroid, MELODY, à l’instar de LA REGATE, son premier film, est une histoire riche.
Riche en personnages: les deux femmes qui vont partager leurs existences pendant une courte période ont chacune leur vécu qui se recoupe et se recouvre parfois. Melody est née sous X et veut se faire adopter, tandis que Emily cherche désespérément à enfanter malgré tout après avoir dû sacrifier un enfant.
Riche en sous-histoires: des histoires du passé et du présent se mêlent pour enrichir ce récit qui parle de maternité, de filiation, de rapport à la mère et de tout ce qui entoure ces sujets complexes.
Riche en antagonismes: les deux femmes sont issues de milieux très différents, leur affrontement n’en est que plus complexe, jouant sur des notions très subtiles de pouvoirs et de possession.
Vous l’aurez compris, MELODY est un drame poignant, très bien interprété par un duo d’actrices remarquables, mais au-delà du drame, c’est aussi une histoire riche de sous-entendus, d’enseignements et de matière à réflexions.

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...