Equipe:
Durée: 100‘
Genre:
Date de sortie: 30/05/2000
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Yvon Rance est coiffeur jusqu'au bout des cheveux. Si son métier est sa vocation, son plus grand bonheur est sa fille unique Laetitia pour qui il a imaginé le meilleur des avenirs: coiffeuse à Laval ou à Quimper. Mais Laetitia vient de faire un bout d'essai pour un film et a été retenue...

Notre critique:

Septième film de Jugnot en tant que réalisateur, MEILLEUR ESPOIR FEMININ s’inscrit plus dans une veine volontairement tendre et émouvante plutôt que celle de la comédie débridée. Malheureusement, le scénario signé Isabelle Mergault et Jugnot est d’une simplicité navrante et ne fait pas ressortir le propos du film: la confrontation entre une fille et son père. On rit parfois avec tendresse mais on s’ennuie souvent.

Seule Bérénice Bejo est une vraie révélation dans ce film. Sa transformation de petite campagnarde en ‘meilleur espoir féminin’ est assez réussie et dévoile un réel talent d’actrice qui sera certainement exploité…

Après FALLAIT PAS, c’est le second film de Jugnot qui passe à côté de son sujet. Souhaitons lui donc de retrouver la verve de PINOT SIMPLE FLIC ou d’UNE EPOQUE FORMIDABLE…

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...