Titre français: Avant toi

Equipe: Emilia Clarke, Janet McTeer, Jojo Moyes, Sam Claflin, Thea Sharrock
Durée: 110‘
Genre: Drame romantique
Date de sortie: 15/06/2016
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Londres. Alors qu’il sort de chez lui sous une pluie torrentielle, Will se fait renverser par une moto.
Dans son village, Louisa se fait virer de son job dans un salon de thé. Mais elle retrouve un boulot de garde malade auprès de Will, tétraplégique, qui est retourné vivre dans sa demeure d’enfance chez ses parents...

Notre critique:

Le point de départ de ME BEFORE YOU sent très fort la comédie romantique classique. Tout part sur des rails et la prévisibilité semble être au menu de ce qui repose complètement sur le couple Emilia Clarke et Sam Claflin, la pauvre amusante et le riche paralytique. On a l’impression de retrouver, sur un autre pitch, Julia Roberts et Richard Gere dans PRETTY WOMAN.

Mais heureusement, Jojo Moyes, auteur du roman dont elle adapte ici le scénario, ne s’est pas arrêtée à la simple comédie romantique mais glisse à son personnage paraplégique une envie de suicide et d’euthanasie. Ce twist inattendu insuffle à l’histoire une tournure différente, plus vers le drame, qui transcende un peu le genre et le rend un peu plus intéressant.

Ce n’est d’ailleurs pas le seul intérêt de ME BEFORE YOU: le charme d’Emilia Clarke, la Daenerys de Game of Thrones, est aussi un atout. Ce rôle de composition d’un personnage souriant et plein de vie contraste fortement avec celui qu’elle campe dans la série. Son visage très mobile se révèle être extrêmement prometteur pour la comédie. On attend avec impatience donc de la voir dans d’autres rôles de ce type…

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...