Equipe: Ian Bonhôte, Peter Ettedgui
Durée: 101‘
Genre: Documentaire
Date de sortie: 07/11/2018
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Personne n’a découvert Lee Alexander McQueen, il s’est découvert lui-même…

Notre critique:

D’origine modeste, Lee Alexander McQueen a commencé comme apprenti tailleur à l’âge de 16 ans et n’a ensuite plus jamais quitté le métier. Boulimique de travail, assoiffé de savoir, Alexander McQueen est clairement un génie de la mode… et un sujet parfait pour un documentaire.

Débuts grandioses, fin tragique, vie chaotique, tout chez cet homme hors du commun prête à la réflexion et mérite qu’on s’y attarde. C’est ce qu’ont fait les deux réalisateurs Ian Bonhôte, Peter Ettedgui, qui, avec ce premier documentaire, vont tenter de retracer l’ensemble de la vie de McQueen.

Depuis ces débuts jusqu’à sa fin funeste (il se suicidera par pendaison), MCQUEEN suit pas à pas avec un côté parfois un peu trop didactique l’évolution d’un homme oscillant entre provocation, adolescence attardée, génie et tendresse.

Après sa reprise de la maison Givenchy, McQueen va connaître la gloire et l’argent et sombrer dans la drogue. Ce travailleur compulsif, couturier doué, est aussi un créateur de show provocant que les deux réalisateurs ne manquent pas de montrer en détail tant ils éclairent la personnalité borderline du créateur britannique.

Si MCQUEEN est un documentaire riche, il a malgré tout une propension à rester un peu trop dans la superficialité du personnage, mettant en images ce qui a souvent été dit ou montré de Lee Alexander, plutôt que de rentrer plus profondément dans une description plus fine de ce qui en faisait un être à part dans le monde de la mode…

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...