Titre français: La Cité Interdite

Equipe:
Durée: 114‘
Genre: Drame romantique
Date de sortie: 10/04/2007
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Quand le Roi (Chow Yun-Fat) rentre chez lui de manière impromptue après une longue absence pour revoir sa femme (Gong Li) et ses deux enfants, il comprend rapidement que de nombreuses choses ont changé dans son royaume. Dangereuses alliances, conspirations et tromperies... Pourtant la trahison viendra de l'intérieur...

Notre critique:

Le réalisateur chinois Zhang Yimou nous avait d'abord habitué à des films intimistes comme son RED LANTERN. Il a depuis prouvé qu'il était capable de rivaliser avec ses paires, originaires le plus souvent d'Hong Kong, en nous offrant HERO ou dernièrement HOUSE OF FLYING DAGGERS. Avec LA CITE INTERDITE, c'est presque à Shakespeare et aux peplum (et cela dit sans nuances péjoratives) qu'il s'attaque de front.

A grands renforts de décors absolument somptueux, au gigantisme magnifique, sur fond d'une musique superbe, il nous embarque dans une histoire de jalousies, de trahisons et de manipulations comme toutes les cours du monde en ont connue. Le faste extraordinaire de la cité, couche dorée recouvrant les pires conspirations, contraste à merveille avec les multiples intrigues qui minent peu à peu le pouvoir absolu. Tout le film est lourd de la tension qui habite le récit…

Ne lésinant sur aucun détail (même si l'historicité de ceux-ci est plus que contestable), minimisant les dialogues, Zhang Yimou brosse le portrait de ces manipulateurs avec beaucoup de plaisir s'appuyant avec bonheur sur une palette de comédiens superbes. Egérie (et femme) du réalisateur à ses débuts, Gong Li revient derrière la caméra de celui qui avait su en faire une star internationale pour notre plus grand plaisir. Distillant dans ses regards et ses mouvements toute la vengeance contenue dans son âme, l'actrice est parfaite. Quant à Chow Yun Fat, acteur fétiche de John Woo, il est tout simplement merveilleux de duplicité et de finesse, le tout enrobé dans une poigne de fer qui fait trembler la cité toute entière.

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...