Equipe:
Durée: 120‘
Genre: Drame
Date de sortie: 07/07/2009
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Léo est un homme heureux: jeune génie de l'informatique à la tête d'une boîte de jeux sur Internet, une belle femme et une petite fille qui complète le tableau... On pourrait se demander ce qui lui manque. Et pourtant, lors d'un voyage d'affaire en Thaïlande, Léo va remettre toute son existence de wonder boy en question...

Notre critique:

MAMMOTH est un récit aux multiples histoires parallèles qui se font écho pour venir enrichir le récit. A la façon d’un BABEL, Lukas Moodysson, le réalisateur suédois de l’excellent FUCKING AMAL, tisse une toile de sentiments contraires autour de ses personnages. Léo le garçon riche à qui tout réussit vit dans un monde idéaliste, Allison, la médecin, est plongée dans le réel au quotidien, tandis que la nurse Gloria se bat pour la survie de ses enfants dans son pays d’origine…

Les parallèles -Léo est loin de sa femme, Gloria loin de ses enfants- comme les antagonismes contribuent à faire réfléchir, à enrichir chacun des personnages tout en développant peu à peu une trame complexe. Mais à la fin tout le monde devra assumer son vrai rôle et le noyau familiale sera reconstitué…

Intelligemment mis en scène, très bien interprété notamment par un formidable Gael García Bernal, MAMMOTH est un film intéressant même si il pourrait être parfois un peu plus profond.

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...