Equipe: Alex Brendemühl, Louis Garrel, Marion Cotillard, Nicole Garcia
Durée: 120‘
Genre: Drame
Date de sortie: 19/10/2016
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Partie de la Ciotat, la famille Rabscall arrive à Lyon car le fils vient participer à un concours de piano au conservatoire. Mais soudain, au détour de la rue de Commines, Gabrielle sort de la voiture et se rend dans un immeuble de cette rue où réside un certain Monsieur Sauvage...

Notre critique:

Adapté du roman (Mal di pietre) de l’italienne Milena Agus, MAL DE PIERRES est donc le huitième long métrage de Nicole Garcia (UN BEAU DIMANCHE) en tant que réalisatrice.

Construit sous forme d’un gigantesque flashback, MAL DE PIERRES s’attache donc à la vie de Gabrielle, une fille de fermiers, exaltée et passionnée, que sa mère décide de marier avec un de leur métayers, José, plus pour s’en débarrasser que pour lui rendre service.

Sur base de ce mariage sans amour d’où naîtra malgré tout un fils, MAL DE PIERRES développe une histoire romantique dans le sens traditionnel du terme avec toutefois un twist qui n’est pas sans rappeler celui de THE SIXTH SENSE.

Mais voilà, le script de Jacques Fieschi et de Nicole Garcia n’est pas vraiment des plus convaincants et son côté fantasmatique est finalement mal assumé tant au niveau mise en scène qu’au niveau de l’interprétation, Marion Cotillard (JUSTE LA FIN DU MONDE) ne parvenant pas à rendre complètement crédible son personnage qui surfe entre passion, exaltation et folie. Dommage car il y avait de multiples thèmes présents dans ce MAL DE PIERRES qui auraient mérité une toute autre approche.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...