Equipe:
Durée: 89‘
Genre:
Date de sortie: 29/06/1999
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Une petite fille orpheline vit avec onze comparses dans un internat de rêve, sous l'oeil bienveillant de mademoiselle Clavel, bonne soeur concilliante et attentive. Entre la revente prévue de l'internat, l'arrivée d'un chien, les facéties du voisin et une crise d'appendicite, on tremble d'émotion!

Notre critique:

A l’origine, Madeline est une série de livres pour mômes, à mi-chemin entre Enid Blyton et la Comtesse de Ségur. Aujourd’hui, c’est également un film pour mômes où se côtoient gentiment naïveté et bons sentiments.

Côté positif, on notera le design général du film, qui lui donne la tonalité du conte avec élégance. A noter également: l’interprétation sans faille de Frances Mc Dormand, qui donne au personnage de mademoiselle Clavel une touche de dérision et de tendresse bien venues.

Côté négatif, impossible de ne pas relever le côté doucement nunuche de l’histoire. Tellement nunuche que, pour les adultes, l’assoupissement guête. Le film s’adresse manifestement aux enfants entre 6 et 10 ans. Mais il n’est pas sûr que nos garnements nourris de Blabla, de dessins animés japoniais et de séries médiévalo-fantastiques s’enthousiasment à la vision de cette historiette minimaliste qui n’est pas sans rappeler la série des Martine (à la plage, à la montagne, à la campagne, à la piscine, à la toilette, …).

Pas déplaisant donc, mais un peu court en bouche.

A propos de l'auteur

Journaliste