Equipe: Claude Barras, Céline Sciamma, Gilles Paris
Durée: 66‘
Genre: Film d'animation
Date de sortie: 26/10/2016
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Icare, 9 ans, dit “Courgette” vit avec sa mère, alcoolique depuis que son mari l’a quittée. Un beau jour, alors qu’elle monte dans la chambre de Courgette au grenier pour lui donner une trempe (comme cela lui arrive souvent lorsqu’elle est sous l’emprise de l’alcool), il referme brutalement la trappe sur sa mère qui tombe et meurt.

Notre critique:

Après plusieurs court-métrages d’animation, Claude Barras se lance dans son premier long métrage sur un scénario de Céline Sciamma, adaptation d’un roman de Gilles Paris. Et lorsque l’on sait que Céline Sciamma, c’est une série de scénarios très réussis et d’excellentes réalisations comme TOMBOY, ou encore l’excellent BANDE DE FILLES et la scénariste du dernier Téchiné, QUAND ON A 17 ANS, on ne peut qu’attendre avec impatience cette incursion dans le cinéma d’animation.

Et MA VIE DE COURGETTE est bien une excellente surprise. Car dans ce drame -il s’agit quand même de raconter l’histoire d’un orphelin qui a tué involontairement sa mère, c’est non seulement la narration qui est intelligente, mais également le choix d’une animation image par image avec des décors simplifiés volontairement qui est une riche idée.

Car le format permet aux enfants-spectateurs d’aborder aussi des sujets délicats comme l’intégration, la famille, le deuil ou encore la confiance tout en ayant une imagerie qui leur parle plus, tout en les dégageants malgré tout d’un certain réalisme plus effrayant.

MA VIE DE COURGETTE est sans conteste une vraie réussite de forme et de fond qui, sans être pesante, parvient à mettre en évidence des moments dramatiques d’une vie et de montrer, animation à l’appui, que tous ceux-ci peuvent être surmontés. Une belle leçon de vie, en somme…

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...