Equipe: Daive Cohen, Frank Bellocq, Kev Adams, Marc Lavoine, Mélanie Bernier, Yaël Cojot-Goldberg
Durée: 93‘
Genre: Comédie
Date de sortie: 09/05/2018
Cotation: o (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Gabriel, qui vient de passer la nuit avec Cécile, une fille qu’il connaît depuis quelques heures, sort de l’hôtel et rencontre une autre femme dans le hall avec qui il couche aussitôt. En clair c’est un homme à femmes...

Notre critique:

Gabriel couche avec tout ce qui bouge au féminin, il est amoureux permanent et a couché avec la secrétaire et les deux filles de son patron. Inutile de dire que Gabriel est sérieusement malade. Mais il faudra quand même 30 minutes à ce LOVE ADDICT pour savoir qu’il doit se faire soigner.

Entretemps, on aura eu droit à un numéro de Kev Adams (GANGSTERDAM) en sex addict (car il y a dans le film un peu de confusion entre “love” et “sex”) peu crédible, jusqu’à ce qu’il rencontre une psy pas vraiment douée (la très charmante Mélanie Bernier) qui va employer des méthodes peu orthodoxes pour calmer ses ardeurs sexuelles.

Mais voilà, LOVE ADDICT, c’est d’abord une histoire sur des rails depuis les dix premières minutes, de la gaudriole pas toujours à la hauteur et enfin, des gags qui finissent par ne plus rien à voir avec le sujet. Donc, on rit mais pas souvent et la surprise est loin d’être au rendez-vous, sauf pour Marc Lavoine, très savoureux en tonton addict au sexe lui aussi.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...