Equipe:
Durée: 110‘
Genre:
Date de sortie: 09/03/1999
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Louise (Elodie Bouchez) mène la grande vie. Le jour, elle traîne dans les rues de la capitale avec son mec officiel, Yaya (Gérald Thomassin). La nuit, elle rêve d'amour et dort chez son père, un écrivain à la manque qui a oublié de s'occuper d'elle. Louise vit de rapines improvisées par la bande: quand on a rien et qu'on n'est pas prêt à travailler, faut prendre aux autres pour survivre. Louise fuit vers l'avant, sans réfléchir, sans se retourner. Jusqu'au jour où elle rencontre Gaby (Antoine du Merle), un fils de vagabond, langue pendue et débrouillard, et Rémy (Roschdy Zem), un clochard dandy, qui ne peut pas s'empêcher de séduire les femmes. Ce jour-là, Louise se remet complètement en cause.

Notre critique:

Alerte! Au génie! LOUISE TAKE 2 est le premier long métrage de Siegfried, un jeune surdoué de 25 ans qui cumule les activités de réalisateur, scénariste et compositeur. A travers une romance réaliste, il brosse un portrait sans concession d’une société qui a banalisé les laissés pour compte, jusqu’à les intégrer avec un naturel effrayant « dans le décor ». Le cinéaste français capture le vide existentiel de cette jeunesse à la dérive, acculée à l’illégalité. rn

Siegfried fonctionne à l’instinct. Caméra à l’épaule, il court. Il tourne en équipe réduite. Il se moque des conventions ou des autorisations. Pour lui, c’est normal d’entrer au Louvres la caméra sous le manteau ou de braver la police dans le métro parisien. Du coup, la plupart des scènes sont improvisées dans l’urgence et les acteurs sont à fleur de peau. Comme ils s’appellent Elodie Bouchez et Roschdy Zem, ils n’en sont que plus justes. Il s’en dégage un réalisme puissant, une claque aux spectateurs trop habitués aux confortables mélos américains. rn

La photographie fait penser au cinéma de Won Kar Wai. La couleur est torturée; le montage syncopé colle au rythme d’une bande-son envoûtante, mêlant hip-hop, jazz et musique du monde. rn

Culte.

A propos de l'auteur

Journaliste