Titre français: Lou ! Journal infime

Equipe:
Durée: 90‘
Genre: Comédie
Date de sortie: 07/10/2014
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Lou et sa mère s’entendent comme larrons en foire. Lou est amoureuse d’un garçon qui habite en face de chez elle. Dès qu’elle en a le temps, elle l’observe de loin avec sa copine Mina.

Notre critique:

Lou!, c’est d’abord une bande dessinée de Julien Neel, une bande dessinée pour adolescentes et surtout une bande dessinée qui a vu -chose rare en BD- vieillir son héroïne, celle-ci passant d’une gamine à une adolescente.
Pour LOU! JOURNAL INFIME, Julien Neel a donc décidé, avec intelligence, de se pencher sur l’adolescence de Lou et non pas sa petite enfance. Cela lui permet d’élaborer des sujets et une histoire plus riches.
Avec de bons dialogues et Ludivine Sagnier et Nathalie Baye dans des rôles inhabituels et savoureux, LOU! JOURNAL INFIME joue aussi sur une certaine dérision et un décalage assumé qui donne une cohérence un peu BD à l’ensemble. La mise en scène elle-même vient encore renforcer ce sentiment en lorgnant du côté d’une AMELIE POULAIN ou de la série PUSHING DAYSIES, peignant un univers volontairement sans temporalité et sans âges.
Seules ombres dans cette merveilleuse page de BD sur grand écran, la jeune Lola Lasseron qui n’est pas toujours parfaitement dans le ton et un final un peu longuet qui ne rend pas service à la qualité du film dans son ensemble.

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...