Durée: 119‘
Genre: Comédie dramatique
Date de sortie: 09/06/2009
Cotation: **** (de ooo -restez chez vous- à **** -rdv de toute urgence au cinéma)

Eric Bishop, postier à Manchester, traverse une mauvaise passe. Ses deux beaux fils excellent dans des petits trafics en tous genres, sa fille lui reproche de ne pas être à la hauteur et sa vie sentimentale est un désert depuis que sa femme l'a quitté. Malgré la joyeuse amitié et la bonne humeur de ses collègues postiers qui font tout pour lui redonner le sourire, rien n'y fait...

Si ce nouveau film du réalisateur ‘social’ britannique Ken Loach contient comme d’habitude une bonne dose d’humour du désespoir, LOOKING FOR ERIC se tourne malgré tout vers le conte plutôt que le cinéma réaliste auquel il nous a habitué.

Proche de la fable, le récit n’en est pas moins une exploration des milieux plus défavorisés et d’un mal-être global qui habite Eric, le personnage principal. Cet être, pour qui le football est élevé au rang de religion, aura heureusement une bonne conscience -en la personne du bon génie Eric Cantona– qui le remettra sur les rails de la vie, lui donnant la force de réagir et de reconquérir sa femme.

LOOKING FOR ERIC est donc un film où le quotidien difficile se le dispute à l’imaginaire salvateur dans lequel Eric Cantona, l’acteur, s’auto-parodie avec bonheur et malice ("Je ne suis pas un homme; je suis Cantona") et où l’on retrouve, pour les amateurs, quelques belles minutes des grands matchs de Cantona en Angleterre.

Bien sûr certains esprits chagrins ne manqueront pas de dire que Ken Loach frise, à certains moments, le ridicule, notamment avec les proverbes débités à longueur de temps par Cantona… Mais c’est justement là que repose tout le talent du metteur en scène, c’est de ‘friser’ sans jamais tomber! Et Loach ne perd jamais le fil de son sujet, sacrifiant même à la fable qu’il conte, en offrant une fin heureuse comme on en voit rarement dans les films du britannique…

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou … extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains…