Equipe:
Genre:
Date de sortie: 18/02/1997
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Sam Deeds est le shériff de Frontera, petite ville frontalière entre le Texas et le Mexique. Homme tranquille et taiseux, il porte le poids de l'influence de son père, ancien shériff de la ville et véritable idôle de ses habitants. La découverte d'un squelette dans le désert jouxtant la bourgade va obliger Sam Deeds à remuer le passé et peut-être remettre en cause l'image héroïque de son père.

Notre critique:

Vous en connaissez beaucoup vous des réalisateurs capables de mener à terme une histoire impliquant une grosse douzaine de personnages dont chacun fait partie d’une puzzle dont le motif ne vous apparait que dans les dix dernières minutes?
Une histoire qui, en s’intéressant à des destins individuels, produit une radiographie saisissante des relations humaines (en intégrant au passage leur contexte socio-historique) et finit par l’image audacieuse d’une relation amoureuse qui brise bien des tabous.

Avec une limpidité lumineuse dans la narration, mise en évidence par une réalisation à la fois rugueuse et sophistiquée mais jamais prétentieuse, Sayles nous passionne avant tout pour les liens qui unissent ses personnages. Ces liens évolueront au cours du récit, rendant chaque caractère beaucoup plus complexe que ce que l’apparence de chacun pouvait laisser croire.

Il nous rappelle que l’on ne connait jamais tous les points de vue d’une histoire et que dès lors, notre jugement sur les gens impliqués dans ces histoires est presque toujours faussé et devrait s’accompagner d’énormément de compréhension. Il nous parle aussi de ces actes que l’on manque dans notre vie et qui blessent parfois irrémédiablement les êtres qui nous sont pourtant chers.

LONE STAR est l’oeuvre d’un moraliste au sens le plus noble du terme, tel que pouvait l’être une personnalité comme Jean de la Fontaine. C’est-à-dire quelqu’un qui, plutôt que d’enfermer les individus dans des normes, offre des clés pour leur permettre d’être plus libres mais en toute connaissance de cause.

LONE STAR est clairement un film majeur de cette année 1997 et il serait impardonnable que vous passiez à côté!

A propos de l'auteur

Journaliste