Equipe: Dany Boon, Julie Delpy, Karine Viard
Durée: 99‘
Genre: Comédie
Date de sortie: 28/10/2015
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Violette et sa copine Ariane sont en thalasso en Bretagne. Violette est plutôt stressée car elle vient d'être larguée et a du mal à s'en remettre...

Notre critique:

Julie Delpy s’est illustrée comme actrice en plus de 50 films et 30 ans de carrière mais pas que… On la connait aussi pour quelques comédies plutôt sympathiques derrière la caméra (2 DAYS IN NEW YORK, 2 DAYS IN PARIS) ou des films plus insolites comme THE COUNTESS.

Ce LOLO vient compléter les 5 films de l’actrice/réalisatrice et se situe dans la veine de ses comédies précédentes. Comédie? Pas sûr, car ce Lolo, fils de Violette, artiste frustré, enfant qui n’a pas achevé son complexe d’Oedipe et qui sabote les rencards amoureux de sa mère, est loin d’être un personnage drôle.

S’ensuit un film qui commence comme une comédie, avec des dialogues qui font mouche et qui ne tombent pas dans le politiquement correct (heureusement), qui joue sur le côté branchouille et plouc de façon un peu caricatural, mais qui ensuite dérive vers le drame avec un personnage complètement psychopathe.

Et là, malgré les efforts des interprètes (Dany Boon et Karine Viard accompagnent Julie Delpy) et les bons dialogues, la sauce entre la partie comédie et la partie dramatique ne prend pas, ce basculement n’est crédible que si l’on essaye de voir dans ce LOLO une fable sur les enfants envahissants. Dommage car le démarrage sur le ton de la comédie était plutôt intéressant…

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...