Equipe:
Durée: 110‘
Genre: Drame politique
Date de sortie: 14/03/2006
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Grand patron, Michel Humeau est arrêté alors qu'il s'apprête à partir en week-end. La juge d'instruction Jeanne Charmant-Killman l'interroge pour abus de bien sociaux, fraudes, etc. Elle est en tout cas bien décidée à lui chercher des poux sur la tête...

Notre critique:

Retrouvant ses interprètes favoris (Isabelle Huppert notamment), Claude Chabrol s’attaque ici un peu plus à un thriller politique qu’à un polar sur fond de bourgeoisie comme il aime à en traiter. On retrouve bien sûr le même souci du détail sur les traits de caractère des personnages, le même plaisir à nous convier à un huis-clos de confrontations plus cyniques les unes que les autres et aussi la mise en scène qui joue sur le quotidien pour mieux ancrer les choses dans le monde réel.

Toutefois, le scénario écorche plus qu’il ne griffe ou mord et on a l’impression que Monsieur Chabrol a plus de mal à jongler avec les us et coutumes politiques et juridiques – il s’attaque ici à une sorte d’affaire Elf – qu’avec la petite bourgeoisie. Même si la tension monte fort en final, le malaise du spectateur en train de se demander où on veut l’amener persiste… Et ce ne sont pas les petits jeux avec le nom de la juge (Charmant – Kill Man) qui font pencher la balance autrement.

Isabelle Huppert semble elle aussi moins à l’aise que d’habitude dans son tailleur de juge d’instruction. François Berléand est heureusement égal à lui-même tandis que Patrick Bruel est un petit peu transparent pour un rôle de salopard.

Donc, que les spectateurs qui veulent du grand Chabrol traditionnel passent leur chemin et que les autres et les curieux n’hésitent pas à se pencher sur ce nouvel opus du maître.

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...