Durée: 130‘
Genre: Drame
Date de sortie: 27/02/2007
Cotation: **** (de ooo -restez chez vous- à **** -rdv de toute urgence au cinéma)

Une plaine de jeu dans une banlieue américaine riche de l'est des USA. Des femmes se prélassent et des enfants jouent. Les femmes papotent et dissertent sur les rumeurs du quartier...

LITTLE CHILDREN fait partie de ces films américains qui démontrent non seulement la diversité et la richesse de ce cinéma mais qui prouvent (si besoin était) que de nombreux américains ont une réflexion sensible et complexe sur leur société.
Basé sur un roman de Tom Perotta, le film donne en effet une image très précise et très correcte de nos sociétés modernes et de leurs enjeux. En se servant de la plaine de jeux comme noeud social d'échange, le récit se pare très vite d'une atmosphère étrange, décalée touchant presque à la fable et exploitant tous les travers (médisances, rumeurs, petits esprits, …) d'une humanité mal dans son évolution.

Les frustrations de chacun finiront par prendre corps et les pousseront à l'action: adultère, bêtises, etc. Et le spectateur assistera devant lui à une étude moeurs à la manière d'un entomologiste observant dans l'herbe de son jardin quelque société d'insectes.

Les dialogues percutants ("Que fait Richard pour vivre?" – "Il ment…"), les situations presque surréalistes (l'épisode de la piscine est tellement tragique qu'il en devient comique), la toile de fond occupée par des sujets qui tracassent l'Amérique mais aussi le monde (Irak, sécurité, pédophilie) sont autant de points forts du film et surtout autant de points qui enrichissent un propos complexe et jamais voyeur. Si le constat global de LITTLE CHILDREN n'est pas en faveur de l'humanité, le récit ne se veut pas fondamentalement pessimiste. Il retrace au fond juste une parenthèse dans la vie des protagonistes qui, grâce à leur expérience, pourront repartir sur une autre voie et faire face à leur destin…

Todd Field, pour son deuxième long métrage après l'excellent IN THE BEDROOM, réussit un sans faute appuyé par une Kate Winslet sensationnelle, une Jennifer Connelly toujours plus charmante et un Jackie Earle Haley juste et émouvant dans un rôle de pédophile qui ne sombre jamais dans le cliché ni dans la caricature. A voir absolument…

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou … extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains…