Equipe:
Durée: 112‘
Genre: Comédie dramatique
Date de sortie: 01/11/2011
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Au Ministère des Transports à Paris, c'est la fête d'un soir. Mais c'est aussi le moment que choisit un préfet pour annoncer par téléphone au cabinet un grave accident de bus...

Notre critique:

Deux heures du matin et un ministre des transports qui se déplace en personne sur le lieu d’un grave accident de car pour marquer le coup, c’est le début d’un exercice de l’état qui va se révéler périlleux et d’un récit qui va se centrer sur le ministre interprété subtilement par un Olivier Gourmet omniprésent.
L’EXERCICE DE L’ETAT se positionne donc d’emblée dans un récit sous tension à l’image de la show-business politique entamant ainsi une réflexion sur ce qu’est le pouvoir moderne où le quotidien des hommes politiques est mis en avant au milieu de la vie publique. Ce n’est plus le pouvoir comme une bénédiction ou une récompense mais le pouvoir comme une contrainte ou une punition qui s’insinue peu à peu dans un univers politique médiatisé à outrance.
Si Olivier Gourmet est très présent, Zabou Breitman en conseillère de communication et Michel Blanc en secrétaire de cabinet sont saisissants de vérité et participent à l’étrange fascination que cet EXERCICE DE L’ETAT produit sur le public. A l’instar d’un LA CONQUETE, le film nous fait vraiment pénétrer dans les coulisses d’une politique pas toujours reluisante mais ô combien intrigante…

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...