Equipe: Emmanuelle Devos, Grégory Magne, Gustave Kervern, Sergi López
Durée: 100‘
Genre: Comédie
Date de sortie: 01/07/2020
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Guillaume Favre est en plein divorce avec sa femme. Et leurs discussions pour le moment tournent autour de la garde de leur fille Léa. Malheureusement pour lui, il vit dans un studio de 24 m2, ce qui ne facilite pas les choses... Et, cerise sur le gâteau, il est en passe de se faire vider de son boulot de chauffeur de maîtres.

Notre critique:

Le film LES PARFUMS est basé sur une thématique très classique au cinéma: deux êtres très différents, Anne Walberg et Arsène, se rencontrent, apprennent à se connaître et à s’estimer au fil du temps.

Ce qui change la donne dans ce film scénarisé et mis en scène par Grégory Magne (dont c’est le 2e long après L’AIR DE RIEN), c’est, entre autre, l’originalité des milieux dans lesquels évoluent les deux personnages: l’une dans la parfumerie de haut vol (elle est un “Nez”) , l’autre dans le “taxi” pour clients privés.

Anne, l’associale, s’attache à Guillaume tandis que ce dernier qui a besoin d’argent finit par la trouver plus humaine que le laissait présager leurs premières rencontres. La réussite du film LES PARFUMS tient bien sûr dans le fait de suivre 2 personnages attachants, mais aussi parce que Grégory Magne conserve tout au long du fil de son récit une grande tendresse vis-à-vis de ces personnages, rythmant son film sur leurs échanges et l’évolution de chacun.

Qui plus est, le couple Emmanuel Devos (NUMERO UNE, MOKA) et Gustave Kervern (LES PETITS FLOCONS, I FEEL GOOD) fonctionne plutôt bien donnant aux personnages, entre contrôle et émotion, une consistance bienvenue pour renforcer un film qui repose sur les personnages et qui manie avec bonheur le côté émotionnel du récit. Une bonne surprise pour cette rentrée cinéma…

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...