Equipe:
Genre:
Date de sortie: 10/08/1999
(cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Oulage a tout prévu. A minuit précise, le soir du réveillon, il va finalement embrasser Brigitte. Fini l'amour platonique, aujourd'hui il va poser des actes... Mais c'est sans compter sur la participation active d'une bande de parasites comptant un brigadier maniaco-dépressif, un psychopathe parano, un hachichomane en manque, etc qui vont s'allier pour lui pourrir la vie et lui niquer son réveillon...

Notre critique:

Après une sortie vidéo plus que méritée, LES PARASITES envahissent nos écrans. Et c’est bien là, le malheur…

Ah… l’humour franchouillard des seventies: celui qui baigne dans le gros rouge et qui sent les dessous de bras, on croyait en être débarrassé pour de bon, comme la Belgique de sa dioxine. Et bien, c’est mal connaître la persévérance des parasites de la culture cinéma d’Outre-Quiévrain. Les années 70 avaient Max Pécas et ses tripotées de poitrines pour étudiants boutonneux, les années 90 ont Philippe De Chauveron et ses flics qui dansent en porte-jarretelles, une bouteille à la main. Le menu de ce désastre pelliculaire made in l’hexagone? Des gags (quand il y en a!) indigestes couplés à la lie des acteurs français (Elie Seimoun, Oulage Abour, Estelle Skornik, Atmen Khhelif). Désolant.

A propos de l'auteur

Journaliste