Equipe:
Durée: 99‘
Genre: Drame
Date de sortie: 27/09/2011
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Durant la seconde guerre mondiale, algériens et marocains vivent dans un Paris occupé par l'envahisseur. Younes vit de petits trafics en tout genre pour gagner un peu d'argent qu'il envoie à ses parents restés en Algérie, tandis qu'Ali, son cousin, travaille à l'usine...
Arrêté lors d'une rafle, Younes se voit proposé par la police un poste de collaborateur et d'indic...

 

Notre critique:

Fiction librement inspiré de personnages ayant existé (sic), LES HOMMES LIBRES est avant tout une histoire policière sur fond d’un fait historique. Le film brasse, dans un récit bien mené, les relations complexes des différents protagonistes dans une période plus que difficile.
Ismaël Ferroukhi ne place bien évidemment pas son histoire dans ce Paris occupé par hasard. Il met en évidence grâce à cela le combat qu’ont mené ces algériens et ces marocains au nom d’une patrie française qui les avaient accueilli mais qui ne leur reconnaissait pas les mêmes droits qu’aux français. Mais il s’attache aussi à l’amitié et mène avec talent sa barque au travers d’un suspens qui enrichit le récit et lui donne tout son potentiel.
On retrouve dans le rôle titre le héros du splendide film UN PROPHETE de Jacques Audiard, Tahar Rahim, qui donne toute sa force à Younes dans un rôle bien différent de celui qui lui avait valu le César du Meilleur Acteur et du Meilleur Espoir. A ses côtés, Lubna Azabal (INCENDIES), Michael Lonsdale ou encore Mahmud Shalaby complète un casting sans fautes…

 

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...