Titre français: La route sauvage

Equipe: Andrew Haigh, Chloë Sevigny, Steve Zahn, Travis Fimmel
Durée: 121‘
Genre: Drame
Date de sortie: 18/04/2018
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Après son footing du matin, le jeune Charley rentre chez lui et trouve la nouvelle conquête de son père qui prépare le déjeuner…

Notre critique:

Charley est un ado laissé à lui-même qui reporte tout son amour sur les chevaux et les courses de chevaux. Au départ, ce pitch pourrait sembler très plat et il serait facile de balayer d’un revers de la main ce côté déjà-vu de l’ado dont la famille est inexistante.

Mais voilà, en adaptant le roman de Willy Vlautin, le réalisateur Andrew Haigh, à qui l’on devait l’excellent 45 YEARS avec Charlotte Rampling, fait à nouveau preuve d’une grande sensibilité dans la traduction des émotions en images. Et il donne à ce LEAN ON PETE (le nom du cheval principal de l’histoire) une profondeur incroyable.

Bon directeur d’acteurs et toujours avec des choix judicieux pour son casting, il bénéficie en plus d’un jeune comédien plutôt éclectique malgré sa jeune carrière, Charlie Plummer (ALL THE MONEY IN THE WORLD, la série Boardwalk Empire), d’un comédien confirmé et toujours surprenant Steve Buscemi (THE DEATH OF STALIN) et du talent et du charme de Chloë Sevigny (ZODIAC, AMERICAN PSYCHO).

Posant sa caméra dans cette Amérique profonde, Andrew Haigh ne nous bassine pas les oreilles avec ce pays où tout le monde peut réussir. Il nous emmène là où survivre est la priorité, une Amérique de magouilleurs, celle qui est en permanence sur le fil du rasoir entre malhonnêteté et honnêteté.

Les choix de Charley sont dictés par ces émotions et ses sentiments, pas par le sacro-saint dollar qui baigne souvent le ciné hollywoodien. LEAN ON PETE n’a jamais peur d’aller jusqu’au bout des histoires de ses personnages, ne les épargnant pas même si il a de la tendresse pour eux. Du grand cinéma donc, servi par une interprétation d’une grande sensibilité et d’une grande justesse. 

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...