Equipe:
Durée: 95‘
Genre: Drame
Date de sortie: 13/01/2015
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Bizot avait 24 ans quand il est arrivé au Cambodge pour être affecté à la restauration des monuments historiques. Mais la guerre était toute proche au Vietnam et les rebelles ont fini par franchir la frontière...

 

Notre critique:

Après INDOCHINE en 1992 qui s’attachait aux années 30 de cette portion de l’Asie, Régis Wargnier se penche cette fois-ci sur l’époque de la guerre du Vietnam au travers du destin d’un jeune ethnologue français.
A l’instar d’un UNBROKEN, LE TEMPS DES AVEUX suit son héros dans un camp de prisonnier et dans les affres de celui-ci face à un tortionnaire innommable. Et comme le film d’Angelina Jolie, le film de Wargnier, trop dans le factuel, manque son sujet sur le plan émotionnel et se perd dans les différentes étapes de vie de son héros (le camp, l’ambassade, la fuite, le retour et les flashbacks).
Au milieu d’une histoire déjà vue et qui fait parfois un peu de surplace, Raphaël Personnaz ou Olivier Gourmet se débattent tant bien que mal pour rendre leurs personnages consistants au travers du récit. Et malgré quelques éclairs d’émotions, cela ne suffit pas à transcender le récit et à lui donner l’élan d’un INDOCHINE par exemple.

 

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...