Réalisation: Michel Hazanavicius
Interprètes: Louis Garrel, Stacy Martin, Bérénice Bejo, Micha Lescot
Scénario: Anne Wiazemsky, Michel Hazanavicius

Durée: 107‘
Genre: Comédie, Drame biographique
Date de sortie: 13/09/2017
Cotation: *** (de ooo -restez chez vous- à **** -rdv de toute urgence au cinéma)

Paris, 1967. Godard tourne LA CHINOISE avec Anne Wiazemsky qu’il épouse après le tournage et avant la première du film à Avignon. Mais le film n’est pas très bien accueilli et mai 68 arrivant à grand pas, Godard est poussé à se remettre en question.

Que ce soit avec les deux OSS 117 ou avec THE ARTIST, Michel Hazanavicius a démontré un talent certain dans la très bonne utilisation des codes du cinéma pour en tirer la quintessence et utiliser ceux-ci à bon escient pour étayer son propos et son sujet.

Avec LE REDOUTABLE (du nom du premier sous-marin nucléaire français), le réalisateur fait preuve d’un redoutable talent pour nous faire pénétrer avec subtilité dans l’univers de Godard à un moment crucial de sa vie. Entre amour fou et dépression face à l’incompréhension des spectateurs et des critiques face à LA CHINOISE, Jean-Luc Godard est à la croisée des chemins alors que la révolution grande dans la France de mai 1968.

LE REDOUTABLE n’est pas seulement un film avec une bonne mise en scène et un bon scénario, c’est aussi un film aux dialogues qui sentent bon les aphorismes de Godard, et un film avec une interprétation plus que séduisante.

Louis Garrel (MAL DE PIERRES, LES FANTOMES D’ISMAEL) trouve parfaitement le ton et le comportement d’un Godard sans toutefois tomber dans la caricature. Stacy Martin, découverte dans NYMPHOMANIAC VOL I et VOL II, apporte une fraîcheur au personnage d’Anne Wiazemsky, concrétisant à merveille l’amour qui existe entre Godard et elle à ce moment-là.

Un peu à la manière de THE ARTIST, LE REDOUTABLE est un film auto-réflexif. Par contre le propos est beaucoup plus intellectualisant, à l’image de Jean-Luc Godard lui-même, ce qui rend sa vision plus difficile pour le spectateur non averti mais qui la rend souvent jubilatoire pour le cinéphile. Mais on sait bien qu’“Ainsi va la vie à bord du redoutable”…

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou … extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains…