Equipe:
Durée: 104‘
Genre:
Date de sortie: 18/01/2005
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Arthur était pourtant sûr qu'avec Lola, ils ne tomberaient jamais dans les clichés du couple! Mais voilà, aujourd'hui, Lola, 30 ans, élevée au prince charmant, veut une preuve d'amour et une vraie: le mariage! Elle lui vend un mariage idyllique et Arthur, par amour, finit par se laisser convaincre. Mais attention : uniquement à ses conditions!
Entre les rêves de petites filles de Lola, les envies anticonformistes d'Arthur, le mariage en grande pompe qu'imagine la famille, et la réalité qui les rattrape, l'organisation du plus beau jour de leur vie va s'avérer plus compliquée que prévue. Pourvu qu'ils ne fassent pas comme tout le monde... mais en pire!

 

Notre critique:

Pour certains, LE PLUS BEAU JOUR DE (leur) VIE, c’est le jour où ils décrochent leur premier job, ou celui où ils reçoivent leur augmentation ou leur nouvelle voiture, cela peut aussi être la naissance de leur enfant, ou pour d’autres, la découverte de l’orgasme… Pour finir, dans la dernière catégorie, on trouve les personnes considérant le jour de leur mariage comme le plus beau jour de leur vie. Grand bien leur fasse!

Or donc, dans LE PLUS BEAU JOUR DE MA VIE avec Hélène de Fougerolles et Jonathan Zaccaï, Julie Lipinski met en scène un couple, Lola et Arthur, ensemble depuis 5 ans, qui décide de se passer la corde au cou, oh pardon, la bague au doigt… De là, tous les préparatifs, la rencontre entre les deux familles dont une belge (bien évidemment, avec un Michel Duchaussoy qui joue savamment et subtilement de l’accent belge), et tous les coups fourrés qui peuvent en découler…

Bon, n’y allons pas par quatre chemins. Il y a des films qui vous rappellent, quand vous êtes journaliste, que vous êtes payé pour faire ce métier, donc pour aller voir des films et LE PLUS BEAU JOUR DE MA VIE en fait partie… Non que le film soit intrinsèquement mauvais, mais il est relativement plat dans sa mise en scène. La réalisatrice exploite très mal ses quelques bonnes idées (face caméra, dessin animé…) pour se laisser submerger par la kyrielle de clichés habituels… Ceci dit, au corps défendant de la jeune réalisatrice Julie Lipinski, cette co-production belgo-française lève la tête dans les dernières 20 minutes. Les personnages principaux explosent les durites et la fin n’est pas aussi mièvre qu’on aurait pu le supposer…

Mais bon, autant de vous dire que LE PLUS BEAU JOUR DE MA VIE vous garantira certainement une très belle soirée télé d’ici quelques mois. De là à en faire un moment cinéma, c’est un pas que je ne me risquerai pas à faire…

 

A propos de l'auteur

Journaliste