Equipe: Benjamin Lavernhe, Lucie Fagedet, Virginie Efira, Éric Besnard
Durée: 100‘
Genre:
Date de sortie: 23/12/2015
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Louise a perdu son mari Franck, arboriculteur. Louise tente de reprendre le collier mais elle a des difficultés financières et un peu de mal à joindre les deux bouts. En rentrant chez elle d'un marché, elle percute un jeune homme sur le chemin vers sa maison...

Notre critique:

Une veuve en difficulté rencontre un autiste atteint du syndrome d’Asperger, deux êtres en difficulté, deux êtres différents que le destin fait se croiser. Point de départ choc pour LE GOUT DES MERVEILLES, même si on sent que le récit est sur des rails dans un scénario classique vu le sujet global.

C’est Eric Besnard (CA$H, 600 KILOS D’OR PUR) qui emballe ce film tout en douceur et en demi-teinte très bien servi par une Virginie Efira, en dehors de ses sentiers battus, et par un Benjamin Lavernhe (COMME UN AVION, ELLE L’ADORE) parfaitement juste en autiste hacker surdoué.

Film au rythme lent qui correspond bien au sujet, LE GOUT DES MERVEILLES laisse passer de jolies émotions au travers de moments privilégiés entre les personnages et de situations bien mises en scène, malgré un scénario un peu trop tracé dès le départ.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...