Equipe:
Durée: 105‘
Genre: Drame
Date de sortie: 10/04/2012
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Israël. Pour intégrer l'armée de l'air, Joseph, fils d'un colonel, a fait une prise de sang qui montre qu'il est A+. Ce qui, étonnamment, ne coïncide pas avec ses parents qui ont toujours été fidèles l'un à l'autre. Il semble donc être le fils d'un autre...

Notre critique:

Partant du constat -de qui est ce fils puisque ni l’épouse, ni le mari n’ont été infidèles- LE FILS DE L’AUTRE s’engage très vite sur le coeur de son sujet, bien plus prenant et plus intéressant: cet enfant, fils d’un couple arabe, échangé à la naissance et élevé dans une famille juive, va-t-il pouvoir se réintégrer? Et l’autre enfant, élevé par un couple palestinien, va-t-il pouvoir vivre sa judéité?
Et ce point de départ, que l’on pourrait croire alambiqué, mais qui est amené avec beaucoup de sensibilité et de justesse de ton, est l’essence même et la force du film. En effet, ces deux garçons presque antinomiques donnent au film sa valeur universelle: arabes et juifs sont sur un pied d’égalité dans ce conflit familial qui les bouleversent. Et comme si cela ne suffisait pas, c’est aussi une différence de milieu social qui alimente le récit pour tirer le maximum de leçons.
Admirablement bien interprété, LE FILS DE L’AUTRE ne tombe ni dans le pathos, ni dans les clichés (et pourtant c’était facile!) et finalement montre à quel point ce débat propre ici aux palestiniens et aux israéliens est universel…

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...