Equipe: Ali Bidanessy, Balamine Guirassy, Guillaume Gouix, Mathieu Vadepied
Durée: 93‘
Genre: Drame
Date de sortie: 18/11/2015
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Au lycée, Adama se bat avec Kader car ce dernier l’a insulté. Il est convoqué chez la directrice qui l’oblige à signer un contrat avec le lycée afin qu’il se conduise bien dans le futur. Mais voilà, Adama a de mauvaises fréquentations.

Notre critique:

Avec LA VIE EN GRAND, c’est, une fois de plus, l’univers des cités qui est à nouveau mis en avant dans ce premier film de Mathieu Vadepied, directeur de la photographie notamment sur INTOUCHABLES. Et c’est au travers du destin d’un enfant que le réalisateur va poser son regard sur les milieux défavorisés des cités et sur un environnement propice à une certaine délinquance.

Sans pathos pour autant, Mathieu Vadepied plonge son récit dans les petits trafics, dans les bandes organisées, dans les rivalités entre elles tout en laissant sa part d’innocence dans l’approche qu’en a le jeune Adama et son complice Mamadou. Une sorte d’innocence dans le crime, en quelque sorte…

Car finalement, si Adama se retrouve entraîné dans des plans foireux, c’est plus par volonté de faire le bien pour sa famille sans se rendre vraiment compte des dangers que sa descente dans une activité criminelle va lui faire courir ainsi qu’à son entourage. C’est parce qu’il rêve la vie en grand (mais pas de la bonne façon) qu’il bascule du mauvais côté de la force.

Bien sûr, il y a des faiblesses de premier film avec une mise en scène parfois un peu maladroite, mais le récit est bien tenu et surtout, les deux jeunes acteurs (dont c’est le premier film) joue avec un naturel déconcertant qui force l’admiration et les promet à un bel avenir de comédiens si ils continuent dans cette carrière.

Foncièrement optimiste et assumant d’ailleurs celui-ci jusqu’au bout, Mathieu Vadepied donnera au final malgré tout une chance à son jeune héros montrant ainsi que, parfois, le destin peut aller dans le bon sens.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...