Equipe: Angelo Costabile, Gianni Amelio, Ling Tai, Sergio Castellitto
Durée: 114‘
Genre: Drame
Date de sortie: 22/05/2007
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Un haut-fourneau construit en 1976 en Italie est en passe d'être revendu aux chinois. Mais le chargé de la maintenance, Vincenzo Buonavolontà signale un problème, un défaut qui met en danger le bon fonctionnement du haut-fourneau. Et il avertit les responsables asiatiques que le démontage devra se faire également prudemment. Mais les chinois n'en ont cure et démontent et emmènent le tout en Chine avant que Vincenzo n'ait eu le temps de leur donner la nouvelle pièce...

Notre critique:

Gianni Amelio (IL LADRO DI BAMBINI) a choisi Vincenzo comme personnage improbable d’un récit initiatique… Ces motivations ne sont jamais claires: veut-il bien faire son travail jusqu’au bout? A-t-il peur de se retrouver inactif et au chômage? Est-il fasciné par la Chine? En fait cela importe peu, ce qui importe c’est la mise en situation de ce doux rêveur face à l’industrialisation galopante et ses contradictions de la Chine moderne. C’est lui le vecteur d’un regard tendre et critique sur les différences de cultures entre l’Occident et l’Orient.

La Chine dans laquelle Vincenzo – Gianni Amelio nous embarque est très loin de la Chine de carte postale: les usines sont vétustes, dangereuses, la pauvreté est immense, l’indifférence règne souvent en maître et cette Chine-là ressemble fort pour nous européens à une colonie de fourmis en marche vers une modernisation à outrance et sans but.

LA STELLA CHE NON C’E est un film étrange, mi-fable, mi-réaliste qui réussit le pari d’intriguer et de faire réfléchir sur les différences culturelles entre les peuples, tout en nous captivant de bout en bout.

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...