Titre français: Folles de joie

Equipe: Francesca Archibugi, Micaela Ramazzotti, Paolo Virzì, Valentina Carnelutti, Valeria Bruni Tedeschi
Durée: 118‘
Genre: Comédie dramatique
Date de sortie: 10/08/2016
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Villa Biondi, 2014. Béatrice est assignée dans une clinique psy/prison pour deux problèmes judiciaires. C’est une résidente difficile à gérer qui se prend pour la chef de la résidence jusqu’au jour où Donatella arrive...

Notre critique:

Quel bonheur que ce nouveau film de Paolo Virzi! Le réalisateur/scénariste italien nous propose souvent de bons films mais qui sont plus dans la retenue propre à une intellectualisation du sujet. Son précédent, IL CAPITALE UMANO en était une parfaite illustration.

Quant à lui, ce LA PAZZA GIOIA (avec pour une fois en français un excellent titre, FOLLES DE JOIE) marque une sorte de ‘lâchage’ salutaire qui lui permet d’explorer plus à fond la folie sous toutes ses formes et aussi de nous dépeindre à merveille un monde vivant et décoiffant.

En s’attachant aux pas de Béatrice et de Donatella (superbement interprétées respectivement par Valeria Bruni Tedeschi et Micaela Ramazotti), Paolo Virzi nous emmène sur les traces de deux folies bien distinctes: l’une heureuse, même si fatigante pour les autres, l’autre destructrice et suicidaire. Dans leur quête commune, celle de l’enfant de Donatella, elles croiseront des milieux sociaux différents et des personnages hauts en couleur, permettant à Virzi d’enchaîner moments drôles et tragiques dans une tragi-comédie des plus surprenantes.

Jouant aussi sur des mises en abyme, LA PAZZA GIOIA est un film riche qui aborde la réalité au travers du miroir déformant de la folie de deux êtres qui se complètent dans la dite folie. Sous-tendu par une interprétation hors paire, le film est clairement une des bonnes surprises de cet été.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...