Equipe: Jamel Debbouze, Lubna Azabal, Nabil Ben Yadir, Nadia Lakhdar, Olivier Gourmet, Tewfik Jallab, Vincent Rottiers
Durée: 125‘
Genre: Comédie dramatique
Date de sortie: 26/11/2013
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Lyon, cité Les Minguettes, 1983. Mohamed et ses potes glandent en bas d’un immeuble. Soudain, un gars passe en courant poursuivi par un chien. Mohamed tente de s’interposer et est tiré comme un lapin par la police...

Notre critique:

Après un incident dans une cité de Lyon, les protagonistes de celui-ci décidèrent de se lancer dans une marche de protestation pour l’égalité et contre le racisme partant le 15 octobre de Marseille jusqu’au 3 décembre de l’année 1983. Voilà le fait divers et l’Histoire qui s’en suivit.

Sur ce morceau d’Histoire française, le belge Nabil Ben Yadir propose une fiction autour d’acteurs clés reconnus (Olivier Gourmet, Jamel Debbouze ou Lubna Azabal) et d’autres interprètes de la génération montante (Tewfik Jallab, Vincent Rottiers) en forme d’ode ou d’odyssée contre le racisme et pour l’égalité.

Tombant plutôt bien en ces temps de crise sur fond de montée du nationalisme ambiant, LA MARCHE traduit clairement la volonté du réalisateur de la pétillante comédie LES BARONS de s’attaquer à ce racisme qui est, plus que jamais, à l’ordre du jour.

Avec des choix musicaux appropriés, une mise en scène efficace mais un démarrage un peu lent, LA MARCHE se pose donc bien en film militant qui, espérons-le, servira de piqure de rappel anti-racisme à tous ceux qui font face à la peur de l’autre…

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...