Equipe:
Durée: 130‘
Genre: Drame
Date de sortie: 19/11/2013
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

L’enfance chilienne d’Alejandro Jodorowsky vu au travers du prisme et de l’allégorie de Jodorowsky…

Notre critique:

Sur le thème, on n’est jamais mieux servi que par soi-même, personne n’est mieux placé qu’Alejandro Jodorowsky pour parler de Jodorowsky! Et on ne peut lui donner tort! Car cet artiste aux talents multiples, cet homme pluridisciplinaire qui passe de la BD au cinéma ou au roman plus vite que son ombre et avec toujours le même bonheur ne pouvait se satisfaire d’une simple autobiographie traditionnelle.
Mélangeant comme à l’accoutumée symbolique, mystique, allégorie, il dépeint son père et sa mère avec un talent incroyable et parsème son enfance chilienne de personnages exubérants, de rencontres magiques qui clairement ont fait de lui ce Jodorowsky que nous connaissons et que nous ne pouvons qu’admiré dans sa cohérence allégorique.
Bien sûr, LA DANZA DE LA REALIDAD ne plaira pas à tous ceux et toutes celles dont le rationnel supplante la rêverie mais pour les autres, amateurs de Kusturica ou de Dali, quelle jubilation et finalement quelle portée politique, philosophique et psychologique dans un seul film…

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...