Titre français: El Presidente

Equipe: Dolores Fonzi, Mariano Llinás, Ricardo Darín, Santiago Mitre, Walter Andrade
Durée: 114‘
Genre: Drame politique
Date de sortie: 17/01/2018
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Un scandale privé semble devoir éclater au plus haut niveau de l’état Argentin, touchant le président Hernán Blanco. Mais un sommet démarre le lendemain au Chili et il est important d’étouffer l’affaire jusque-là.

Notre critique:

LA CORDILLERA (El Presidente), cinquième film de l’argentin Santiago Mitre, est un thriller sur fond de politique. A cheval entre la sphère privée et la sphère politique, le récit surfe sur les deux terrains tentant de mêler le plus possible les deux et tentant de démontrer l’implication de l’une sur l’autre.

Mais ce mélange n’est pas toujours très clair, ni très fluide dans sa mise en oeuvre malgré une mise en scène bien maîtrisée et une excellente interprétation de Ricardo Darin (TRUMAN, LES NOUVEAUX SAUVAGES). Le suspens est, quant à lui, plutôt bien maintenu jusqu’au bout.

A la vision de film, on pense parfois à LE CONFESSIONI avec Daniel Auteuil où là aussi la politique se mêlait au thriller, et où là aussi l’un déforçait l’autre. Dommage car le film avait un réel potentiel entre une interprétation parfaite et une photographique qui magnifie la cordillère des Andes…

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...