Equipe: Adam Scott, David Koechner, Michael Dougherty, Todd Casey, Toni Collette
Durée: 98‘
Genre: Film d’'horreur
Date de sortie: 16/12/2015
Cotation: o (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

22 décembre. C’est bientôt Noël et dans les magasins règne la “bonne” ambiance de cette fête de fin d’année. Tom et Sara Engel ainsi que leurs deux enfants reviennent de leurs courses et se préparent à accueillir leurs cousins, un peu bas de plafond, pour la période de Noël...

Notre critique:

KRAMPUS est le deuxième long métrage de Michael Dougherty, deuxième film d’horreur aussi. On peut donc dire que ce réalisateur semble se complaire et se spécialiser dans le domaine. Et il faut avouer que côté mise en scène, il ne se débrouille pas mal pour instiller un climat plus tendu et assez bien anxiogène après que le film ait, d’une certaine manière viré sa cuti.

Car c’est là tout le côté paradoxal de ce KRAMPUS, basé sur une légende présente dans certains pays d’un personnage à cornes qui accompagne Saint-Nicolas pour punir les enfants: il démarre comme une comédie de Noël un peu déjantée, le générique est à mourir de rire et part ensuite vers un conte fantastique plutôt horrifique.

L’un et l’autre aurait pu donner une histoire à part entière mais les deux ensembles sont un peu désarçonnants et pourraient porter à croire que l’on est dans une comédie horrifique, ce qui n’est pas le cas. Petit à petit, l’horreur s’installe supplantant toute idée de comédie et le récit attaque en règle les symboles de Noël dans un final plutôt apocalyptique…

Mais hélas, trois fois hélas, les trois scénaristes ont choisi de nous faire une pirouette finale vieille comme le cinéma qui ne manquera pas de faire bondir les amateurs du genre et fait perdre une grande partie de l’intérêt que l’on aurait pu trouver à ce film de genre.

Enfin, côté casting, on ne peut pas dire que KRAMPUS soit particulièrement réussi non plus, hormis Toni Collette (de la série UNITED STATES OF TARA ou encore THE SIXTH SENSE ou LITTLE MISS SUNSHINE) qui sort vraiment du lot…

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...