Equipe:
Durée: 115‘
Genre: Film d'aventures
Date de sortie: 20/12/2011
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Hiver norvégien, début du 20ème siècle. Dans la maison de redressement de Bastoy, un nouveau détenu pousse les autres à se révolter contre une direction autoritaire et brutale. Une violente émeute commence alors mais jusqu'où sont-ils prêts à aller?

Notre critique:

Basé sur une histoire vraie, LES REVOLTES DE L’ILE DU DIABLE est un film coup de poing, révélateur d’une époque où l’on pensait avoir tout compris sur la réhabilitation des jeunes délinquants. Mais c’est aussi l’affrontement entre des personnalités hors du commun, que ce soit le directeur avec Erling, ou ce dernier avec son co-détenu Olav.
Dès le début l’analogie entre l’île et un bateau nous plonge dans le coeur du problème et nous prépare à la gigantesque mutinerie qui ne pouvait manquer de naître dans cet univers carcéral à la cruauté implacable et aux punitions invraisemblables et sans concessions. Avec son directeur/capitaine qui n’est pas à la hauteur des préceptes qu’il enseigne, avec des gardiens tous plus tordus les uns que les autres, la révolte, inévitable, emportera tout sur son passage. Et la répression qui s’en suivra laissera une île sanglante et déserte.
Avec sa mise en images sans fioritures, sa réalisation froide en parfaite adéquation avec son sujet, LES REVOLTES DE L’ILE DU DIABLE n’est pas une fable, ni un conte, mais un film âpre qui laisse un goût amer dans les yeux, le goût de l’échec des hommes et de leurs méthodes pour créer un monde meilleur…

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...