Titre français: Woman at War

Equipe: Benedikt Erlingsson, Halldóra Geirharðsdóttir, Juan Camillo Roman Estrada, Jóhann Sigurðarson, Ólafur Egilsson
Durée: 101‘
Genre: Thriller
Date de sortie: 05/12/2018
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Islande. Halla, 50 ans passés, tire un câble métallique au travers des lignes à haute tension en pleine campagne. Se faisant, elle coupe l’alimentation d’une aciérie voisine...

Notre critique:

Ah le cinéma Islandais! On dit souvent que la Belgique est le pays du surréalisme, si c’est le cas, alors l’Islande est sa petite soeur… Que ce soit L’EFFET AQUATIQUE de la regrettée islandaise Solveig Anspach, ou encore RAMS de Grímur Hákonarson, le cinéma islandais manoeuvre avec beaucoup de talent la fable, le surréalisme et l’étrange. Il faut dire que cette ile a du bois pour en faire…

KONA FER I STRIO (Woman at War, en français) confirme le talent islandais pour nous embarquer dans du mystère et de l’étrange en veux-tu en voilà. Dès les premières images, l’intrigue, mais surtout l’intriguant, est lancé en pâture aux spectateurs. On se demande pourquoi cette femme met tant de coeur à l’ouvrage dans ces actes criminels et c’est au fil de l’intrigue brossée par Benedikt Erlingsson que nous apprendrons ce qu’il en est.

Il faut dire qu’Erlingsson nous avait déjà montré son aptitude à la fable décalée avec OF HORSES AND MEN, une histoire d’amour, de mort et de chevaux. Avec KONA FER I STRIO (Woman at War), il s’agit plutôt d’activisme, d’amour filiale et de Rambo avec un fond d’humour noir.

Car le personnage féminin, hors-la-loi, d’emblée sympathique malgré ses prises de positions extrêmes, va se révéler être une mère plus que parfaite (elle a adopté un enfant qui vient bouleverser  ses plans terroristes) et surtout une héroïne façon Rambo qui va provoquer le gouvernement islandais et l’aciérie pour l’empêcher de signer des contrats avec la Chine.

Remarquablement écrit, mise en images avec un talent certain (il faut dire que les paysages islandais sont un personnage en soi), très bien interprété, KONA FER I STRIO (Woman at War) est un film drôle, satyrique, décalé tout en étant en phase parfaite avec son temps!

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...