Equipe: Bryce Dallas Howard, Chris Pratt, Colin Trevorrow, Derek Connolly, J.A. Bayona, Ted Levine
Durée: 128‘
Genre: Film fantastique
Date de sortie: 06/06/2018
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Ile de Nublar au large du Costa Rica. Alors que le volcan est en éruption, une équipe terrestre et une équipe sous-marine tente de récupérer des restes de dinosaures suite aux événements dramatiques qui ont eu lieu dans le parc Jurassic World.

Notre critique:

Après les 3 JURASSIC PARK (JURASSIC PARK, THE LOST WORLD, JURASSIC PARK III) et plus de 20 ans après, les studios ont décidé de relancer les dinos avec une trilogie débutée en 2015 par le titre JURASSIC WORLD. Ce JURASSIC WORLD: FALLEN KINGDOM est donc le deuxième titre mettant en avant les nouveaux dinosaures, des espèces génétiquement améliorées, soi-disant plus fiables (en terme d’attraction, cela s’entend).

Ne s’embarrassant pas (et c’est tant mieux) des détails du premier opus, JURASSIC WORLD: FALLEN KINGDOM démarre directement sur le plus gros problème du moment: la sauvegarde des espèces, fussent-elles des dinosaures disparus et revenus. Après la météorite qui les a tués voici 65 millions d’années, c’est un volcan en éruption (une autre des hypothèses sur la cause de leur extinction) qui les menace sur l’île de Nublar.

Sur cette base très actuelle et très écologique, JURASSIC WORLD: FALLEN KINGDOM se la joue principalement film d’action et de divertissement là où la première trilogie tentait de mettre en évidence les dérives de l’homme face à la nature.

Bien sûr le scénario n’a rien de bien neuf et se contente de recycler quelques idées de précédents épisodes en les poussant un poil plus loin (les dinosaures ne sont plus sur une ile isolée, les manipulations génétiques en font des armes redoutables, etc) et revient à des fondamentaux en terme d’effets spéciaux pour nous coller une bonne dose d’action avec très peu de temps morts.

Le casting ne change pas beaucoup et reprend lui aussi les mêmes recettes que précédemment pour contenter tous les publics et les personnages restent à peine esquissés (en tout cas pas plus que les dinosaures).

Enfin, comme tout bon divertissement visuel, JURASSIC WORLD: FALLEN KINGDOM mérite la vision en 3D et en IMAX pour le plus grand plaisir des yeux et des oreilles.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...