Equipe:
Durée: 92‘
Genre: Comédie dramatique
Date de sortie: 05/02/2008
(cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Tout a commencé dans un fauteuil de salon défraîchi, celui dans lequel Juno est tombé enceinte à 16 a

Notre critique:

Juno, c’est une jeune fille excentrique, non conventionnelle, au milieu d’une jeunesse américaine un peu désabusée. Sortant de l’ordinaire, elle sera le catalyseur de réactions diverses et variées, tout aussi inattendues les unes que les autres, autour de sa grossesse…

Et tout dans cette histoire racontée aux rythmes des saisons est inattendu! Les réactions des personnages sont en décalage complet avec les attentes du spectateur et les dialogues renforcent finement le plaisir que l’on a à suivre les tribulations de la jeune et pétillante Juno, interprétée par la talentueuse Ellen Page (qui tourne depuis l’âge de 11 ans!).

Comme toute femme enceinte, Juno passera par différents stades d’humeur et de sentiments, stades qui conditionnent le ton du film, tantôt vers la comédie ou tantôt vers le drame (la famille d’adoption qui éclate). Avortement, adoption, ces choix qui passent par l’esprit de Juno, ne résisteront finalement pas au naturel qui s’imposera au couple Juno-Paulie pour le meilleur.

Réalisé par Jason Reitman, qui nous avait offert l’excellent et déjà très impertinent THANK YOU FOR SMOKING, et écrit par une femme, Diablo Cody, JUNO est un film ‘bouffée d’oxygène’, bousculant les idées reçues pour mieux remettre les pendules biologiques de chacun à l’heure.

A noter: les amateurs de gore s’amuseront de la comparaison de H.G. Lewis et Dario Argento…

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...