Titre français: Jumanji: Bienvenue dans la jungle

Equipe: Chris McKenna, Dwayne Johnson, Erik Sommers, Jake Kasdan, Jeff Pinkner, Karen Gillan, Kevin Hart, Scott Rosenberg
Durée: 119‘
Genre: Comédie d'action, Film fantastique
Date de sortie: 31/01/2018
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

1996. Alors qu’Alex joue encore aux jeux vidéo, son père lui ramène un jeu de plateau, Jumanji, qu’il vient de trouver sur la plage en faisant son jogging. Trouvant cela ringard, il le met dans un coin. Mais durant la nuit, la boite de jeu le réveille bruyamment, et en l’ouvrant, il y trouve une cassette de jeu vidéo, qu’il s’empresse de tester. 20 ans plus tard, Spencer, Fridge, Bethany et Martha se retrouvent en retenue à trier des revues dans un débarras lorsqu’ils tombent sur une vieille console de jeu...

Notre critique:

C’est en 1995 que sortait JUMANJI, la première adaptation du livre éponyme pour enfant. Très critiqué à sa sortie malgré la présence du regretté Robin Williams en tête d’affiche, JUMANJI version 1995 était très inégal et manquait sa cible tant chez les enfants que chez les adultes.

Plus de 20 ans plus tard, ce remake -pardon, cette nouvelle adaptation- JUMANJI: WELCOME TO THE JUNGLE fait un lien rapide avec l’ancien film pour signifier le passage entre jeux de société et jeux vidéos (ce qui est fort amusant quand on connaît le renouveau des jeux de plateau de nos jours) et puis démarre réellement l’aventure de 2016.

Plus divertissant, avec une pointe d’humour à la fois autour des personnages réels et de ceux du jeu, et aussi autour des règles bien établies et rigides des premiers jeux vidéos, JUMANJI: WELCOME TO THE JUNGLE n’en est pas pour autant original. Il emprunte à gauche et à droite tant dans les jeux vidéos que dans les films d’action se déroulant dans la jungle.

Malgré le peu de substance des personnages, le casting de la partie jeu fonctionne plutôt pas mal, Dwayne Johnson (BAYWATCH) faisant son numéro d’autodérision habituel, tandis que Karen Gillan (GUARDIANS OF THE GALAXY 1 & 2) compose un personnage assez savoureux et ne manquant pas de piquant.

Bien dans la lignée hollywoodienne des ré-adaptations “20 ans après”, JUMANJI: WELCOME TO THE JUNGLE ne vole pas bien haut mais fera sans aucun doute son office auprès d’un jeune public.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...