Equipe:
Durée: 97‘
Genre:
Date de sortie: 25/04/2000
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Une petite ville perdue au milieu de nulle part. Dans cette ville, un jeune homme soigne sa déprime entre une mère un peu sotte et un père résigné, à défaut d'être heureux. Toujours dans cette ville, une jeune femme, Judy Berlin, s'en va tenter sa chance à Hollywood. Ils vont pourtant se retrouver, ils ont été à l'école ensemble et elle en était amoureuse.Pendant ce temps, l'éclipse prévue de longue date plonge la ville dans l'obscurité.

Notre critique:

JUDY BERLIN n’est certainement pas un film parfait mais il dégage un parfum de singularité délicate qui le rend terriblement attachant.

Ce qui est bien dans ce film, c’est son air de ne toucher à rien en touchant à un peu plus, pas forcément à grand chose, mais tout de même. Avec son noir et blanc très doux, ses personnages décalés et son son brut, il réussit à mettre en place une athmosphère rêvée. JUDY BERLIN est une déambulation au cours de laquelle on croise des personnages. C’est un film de rencontres plus que d’événements. Un peu comme un road-movie mais qui se déroulerait, sans déplacement, en un seul lieu, durant une seule journée. Et par petites touches, en (pas) cours de route, on évoque le destin, les occasions manquées et les chances infinies qui existent, là, droit devant. JUDY BERLIN est un film étrange qui vous hântera comme une chanson dont on ne revient plus exactement sur la mélodie…

A propos de l'auteur

Journaliste